La fille de Tiny, Zonnique, admet que sa chirurgie de la couleur des yeux n'était pas la meilleure décision


La star de télé-réalité semble avoir inversé une procédure d'implant de couleur des yeux qu'elle a initialement subie qui a changé ses yeux bruns en bleus. Sa mère a également subi la même opération.

Il y a trois ans, Zonnique Pullins, fille de Tameka Tiny Cottle, a décidé de suivre la même voie que sa mère et de changer la couleur de ses yeux grâce à des implants. Mais maintenant, la jeune femme de 22 ans dit que la procédure, qui a fait passer la couleur de ses yeux du brun au bleu grisâtre, n'était pas une décision pour elle malgré le fait qu'elle ait initialement dit qu'elle les aimait vraiment.
Voir ce post sur Instagram

Fait amusant : Jailee est mon deuxième prénom



episodios completos de la temporada 19 de dwts

Une publication partagée par Zonnique (@zonniquejailee) le 27 octobre 2018 à 12h57 PDT



Pullins semble avoir inversé la procédure plus tôt cette année . Ainsi, lorsqu'un fan lui a posé des questions sur sa page Instagram, la star de télé-réalité a admis que l'expérience s'était accompagnée de complications. Je n'ai jamais aimé recommander à qui que ce soit de le faire, a-t-elle déclaré à un fan, qui envisageait de suivre la même procédure. Je peux dire que l'expérience n'a pas été la meilleure sur le long terme mais tout le monde est différent. Mes mères vont bien, a-t-elle ajouté, faisant référence à la chirurgie de Tiny. En 2014, Tiny a dévoilé sa décision de se rendre en Tunisie pour subir une intervention chirurgicale controversée afin de changer définitivement la couleur de ses yeux du brun au gris glacé. Ils m'ont dit que la procédure serait rapide, comme cinq ou dix minutes dans mon œil. Ils m'ont réveillé et c'était très flou, puis ça s'estompe en quelque sorte. Je me suis regardé dans le miroir et j'étais comme, ils sont incroyables, a-t-elle dit Actualités ABC . Je voulais juste faire quelque chose de différent, a ajouté Tiny. Et j'ai le droit de le faire. C'est mon corps. Nous sommes heureux que Pullins puisse partager sa sagesse !