Simone Cameresi

Simone in Yearning (photo gracieuseté du Hall of Fame Dance Challenge) Le solo de Simone Cameresi, Yearning, commence avec uniquement des paroles comme bande originale. Au Hall of Fame Dance Challenge Nationals l'été dernier, elle a créé de la musique avec son corps à la place - frappant des accents là où il n'y en avait pas et de manière transparente ...

Simone dans Aspiration (photo avec la permission du Hall of Fame Dance Challenge)

Simone Cameresi est seule, Aspiration , commence par un seul mot parlé comme bande sonore. Au Hall of Fame Dance Challenge Nationals l'été dernier, elle a créé de la musique avec son corps à la place, frappant des accents là où il n'y en avait pas et passant d'une phrase à l'autre, insensible à l'absence de tempo clair. Au moment où la mélodie mélodieuse a commencé, la beauté alors âgée de 14 ans avait déjà transpercé le public. Avec son contrôle calme, des extensions à tomber par terre et une présence fascinante sur scène, il était clair que Simone avait la facilité et le dévouement pour faire les choses en grand.



Fille d'un ancien de la Marine, Simone est née en Italie mais est arrivée aux États-Unis avec sa famille à l'âge de 2 ans. Elle a commencé des cours de ballet à 4 ans dans un petit studio de l'Arizona, et à 6 ans, elle a déménagé en Californie, où elle a élargi ses horizons. suivre des cours de jazz, claquettes, lyrique et hip-hop à Murrieta Dance Project. Il ne fallut pas longtemps avant qu’elle soit prête à concourir. «Je n'avais que 7 ans et c'était un peu effrayant», dit-elle à propos de sa première compétition. 'Mais avoir tous mes amis avec moi a rendu les choses amusantes.' Elle était accro et domine la scène de la compétition depuis. «J'aime avoir ce temps sur scène pour montrer au public sur quoi j'ai travaillé si dur», dit-elle.

Et elle travaille dur. Maintenant à Mather Dance Company à Placentia, en Californie, la jeune fille de 15 ans complète sa formation avec des cours de ballet à la Dmitri Kulev Classical Ballet Academy et à la Southland Ballet Academy. Elle assiste à d'innombrables compétitions et conventions, et elle a reçu des bourses de tournée complète pour NUVO, JUMP et West Coast Dance Explosion au cours des deux dernières années. Mais l'élève de neuvième est étonnamment bien équilibré, équilibrant la danse et l'école - «Les gens ne s'en rendent peut-être pas compte, mais je suis un gros nerd» - tout en prenant le temps de passer du temps avec des amis. Comment fait-elle ça? «J'ai appris à gérer mon emploi du temps chargé. J'ai un plan et je m'y tiens », dit-elle.

La planification minutieuse de Simone porte déjà ses fruits. L’année dernière, elle a auditionné et signé avec Clear Talent Group et a été choisie comme l’une des 16 demi-finalistes des Spotlight Awards du Music Center, une bourse annuelle pour les lycéens. Elle a également été acceptée au programme de stagiaires à longueur d'année de la Joffrey Ballet School et prévoit d'assister à autant de conventions que possible cet été. Quel est son plan pour l’avenir? Simple: 'Pour continuer à danser.'

Faits rapides

Chanson la plus jouée sur son iPod: «L'équipe A» par Ed Sheeran

Danseur préféré de tous les temps: Desmond Richardson

Chorégraphe préféré: Mur de Travis

Nourriture favorite: Fruits de mer. 'J'aime les sushis.'

Matière préférée à l'école: Anglais

Livre préféré: 'J'ai beaucoup. Mais pour le moment, l'un de mes favoris est The Hunger Games.

Film préféré: Le cahier

Émission télévisée à ne pas manquer: «Bunheads»

Trois mots qui décrivent sa danse: «Gracieux, émotionnel, technique»