Des choses passionnantes à venir pour Annellyse Munroe d'Ailey II

Cela fait un peu plus d'un an que Annellyse Munroe, membre d'Ailey II, a fait la couverture de DS en février 2015 avec deux de ses collègues, Samantha Barriento et Shay Bland. Il était immédiatement clair que le talent était profondément ancré dans Ailey II, et l'année à venir apporterait une tonne d'incre ...

Cela fait un peu plus d'un an que Annellyse Munroe, membre d'Ailey II a honoré la couverture de février 2015 de DS avec deux de ses collègues membres de l'entreprise, Samantha Barriento et Shay Bland. Il était immédiatement clair que le talent était profondément ancré dans Ailey II , et l'année à venir apporterait une tonne de défis et d'opportunités incroyables aux danseurs. Cela s'est certainement avéré vrai pour Munroe, qui se prépare pour trois premières cette saison à venir, du 30 mars au 10 avril. DS l'a rattrapée pour savoir comment elle avait progressé, des moments remarquables et plus encore.

Vous habitez près de New York? Ne manquez pas Ailey II! Entrez notre cadeau de billets pour le programme 'Favoris de retour', avec Hissy s'adapte , Percée et Ailes le 3 avril au Ailey Citigroup Theatre à New York.



Munroe dans toute sa gloire gracieuse dans notre numéro de février 2015 (photo d'Erin Baiano)

temple shirley dansant dans les escaliers

Esprit de danse : Lorsque vous nous avez parlé pour la dernière fois de l'article de couverture, vous avez dit que vous n'aviez jamais eu la chance d'effectuer un représentant comme celui que vous rencontriez chez Ailey II. Comment ces nouvelles pièces vous ont-elles mis au défi?

Annellyse Munroe : Cette année, j'ai eu l'opportunité de travailler avec trois chorégraphes qui sont tous si variés et différents dans leurs styles d'enseignement, et ça a été incroyable. Je danse dans trois nouvelles œuvres, ce qui est très excitant.

Jean Emile's In & Out est une pièce très personnelle pour le chorégraphe, car elle raconte les hauts et les bas de la vie contemporaine. C'est tellement différent de tout ce que Ailey II a fait, avec un rythme très optimiste et des éléments de comédie. J'y joue un duo, et je trouve que l'histoire est belle - c'est un plaisir pour le public, c'est sûr.

Le deuxième nouveau travail est Ray Mercer Quelque chose de tangible . Cela a vraiment connecté tous les danseurs pendant la répétition. La synergie est vraiment évidente - il s'agit de rencontrer l'amour, la peur et le doute de soi. On nous a donné cette opportunité de monter sur scène, de nous amuser et d'être libres. C'est ce que Mercer voulait, et c'est vraiment puissant à voir.

La troisième nouvelle pièce dans laquelle je suis est Kyle 'JustSole' Clark's Je suis la route . C'est un morceau hip-hop / house, qui est nouveau pour Ailey II, donc c'est génial que j'aie eu cette opportunité. Le travail parle de sa vie de danseur, donc encore une fois c'est très personnel pour le chorégraphe, ce qui rend la danse encore plus spéciale. C'est très énergique et tellement amusant.

DS : Comment votre mentalité a-t-elle évolué au cours de l'année écoulée lorsque vous vous êtes installé dans l'entreprise?

UN M : Je me sens beaucoup plus confiant en tant que danseur et en tant que personne. Aller sur scène n'est pas aussi angoissant qu'auparavant - il s'agit de partager et de se connecter à mon public. Être une deuxième année dans Ailey II, c'est comme être un modèle pour les jeunes danseurs, et l'énergie est fantastique. Nous nous entendons tous si bien.

Le prochain top model d'Ailey (photo de B.O'Brien pour Bloomberg Businessweek)

quel âge a le ballet casse-noisette

DS : Quels sont quelques moments marquants de l'année écoulée?

UN M : J'ai eu la chance de m'aventurer dans le monde de la mode, avec un article dans Bloomberg Businessweek avec mon collègue, Lloyd Boyd III. Nous avons modelé ces pantalons d'affaires confortables et amples pour un essai photo. Montrer la mode en dansant était tellement amusant. Lloyd et moi étions aussi juste dans une vidéo de danse conceptuelle pour la nouvelle chanson du chanteur Maxwell, «Roses». Lors de son émission de la Saint-Valentin au Barclays Center de Brooklyn, New York, ils ont projeté la vidéo derrière lui. C'était fou et émouvant de nous voir danser sur cet immense écran, et encore plus fou parce que les gens du public nous ont reconnus!

DS : Quel conseil souhaitez-vous partager avec nos lecteurs?

UN M : Vous devez être votre propre partisan. En fin de compte, vous n'avez vraiment que vous-même. Alors entrez dans le studio et préparez-vous à chaque jour en sachant que vous êtes le responsable de votre avenir et de la poursuite de votre carrière professionnelle.