La chorégraphe Jennifer Weber partage ce que c'était sur le plateau de `` ZOMBIES 2 ''

Je sais que c'est peut-être fou, mais avez-vous entendu dire que ZOMBIES 2 sort cette semaine? Cela fait presque deux ans que le premier opus de ZOMBIES est sorti sur Disney Channel, et depuis, nous avons un trou en forme de Zed dans nos cœurs. Heureusement, nous obtenons encore plus de magie de pom-pom girl zombie ce vendredi, février

Je sais que c'est peut-être fou, mais avez-vous entendu - que ZOMBIES 2 sort cette semaine? Cela fait presque deux ans depuis le premier DES MORTS-VIVANTS épisode a été publié sur Disney Channel, et nous avons depuis lors un trou en forme de Zed dans nos cœurs. Heureusement, nous obtenons encore plus de magie de pom-pom girl zombie ce vendredi 14 février.

Esprit de danse a eu la chance de parler avec la chorégraphe Jennifer Weber de ce que c'était de créer toute la danse incroyable pour ZOMBIES 2 . Continuez à lire, car ça va être extraordinaire!




Esprit de danse : Qu'est-ce qui vous a attiré vers ZOMBIES 2 initialement? Qu'est-ce qui vous a motivé à propos de ce projet?

Jennifer Weber: Je suis instantanément tombé amoureux du premier DES MORTS-VIVANTS film du brillant numéro d'ouverture. Le film a une si bonne ambiance et un message important sur l'acceptation et le maintien de vos croyances, même lorsque d'autres remettent en question ce que vous pensez. DES MORTS-VIVANTS est rempli de bonne musique et beaucoup d'excellentes chorégraphies, donc je savais que travailler sur la suite serait une opportunité incroyable de raconter une belle histoire à très grande échelle, ce qui était super excitant pour moi. Je pouvais aussi dire, d'après le premier film, à quel point le casting était brillant. Je savais qu'ils apporteraient tellement de style aux numéros de danse.

DS : C'était vos débuts chorégraphiques au cinéma. En quoi la chorégraphie d'un film est-elle différente?

JW: Récemment, j'ai beaucoup travaillé dans le théâtre musical, ce qui me semble être une excellente préparation pour le cinéma puisque, dans les deux médiums, la chorégraphie est directement liée à la narration. Alors que la danse de concert est souvent abstraite, au cinéma et au théâtre, vous devez vous assurer que votre public peut suivre le récit. Et dans le cinéma, j'ai adoré avoir la capacité de changer la perspective visuelle du public et de pouvoir le rapprocher ou bien l'éloigner de la chorégraphie. La caméra fonctionne un peu comme l'éclairage sur scène.

DS : À quoi ressemblait votre processus chorégraphique sur ZOMBIES 2 ?

JW: Tout comme dans le théâtre musical, j'ai commencé avec le scénario pour avoir une idée claire de l'arc général de l'intrigue. Quand j'ai lu le scénario, j'ai pensé aux différents personnages et à l'impact de la danse sur chaque scénario individuel. Ensuite, j'ai passé beaucoup de temps à réfléchir avec le réalisateur, Paul Hoen, sur des moments spécifiques du film et sur la façon dont nous pourrions utiliser la chorégraphie pour traduire des idées émotionnelles ou narratives en visuels dansés. J'ai également envoyé à Paul beaucoup de vidéos de danse pour que si je parlais, par exemple, d'une section b-boy, dans sa tête, il aurait une idée précise de ce que je voulais dire et que c'était différent de house ou de verrouillage ou de popping- chorégraphie inspirée. Je voulais m'assurer que nous parlions la même langue.

Comme je ne connaissais aucun danseur à Toronto où nous tournions, nous avons organisé de grandes auditions pour lancer des danseurs pour le film et pour former une équipe squelette pour commencer à développer la chorégraphie en studio. Nous avons eu environ trois semaines pour rédiger les neuf numéros de danse. Après cela, le casting a eu environ quatre semaines de répétition avant de commencer le tournage.

Weber lors de la première mondiale de ZOMBIES 2 (avec la permission de LSG Public Relations)

DS: Comment décririez-vous votre chorégraphie dans le film?

JW: Il y a tellement de types de chorégraphies différents dans le film. Je dirais que dans l'ensemble, ma chorégraphie est explosive, énergique, stylisée et amusante!

DS: Comment avez-vous créé des différences stylistiques entre les groupes de groupes, comme les zombies, les pom-pom girls, et surtout les loups-garous, qui sont nouveaux dans ce film?

JW: Il était vraiment important pour moi que la chorégraphie de chacun de ces groupes soit distincte. Comme je n'ai jamais été une pom-pom girl, j'ai collaboré avec des coachs professionnels pour que le mouvement de bravoure soit aussi authentique que possible.

programme de danse universitaire d'Oklahoma City

Je voulais que les zombies se sentent comme une équipe de danse, dont le pouvoir provenait de leur unité. Pour eux, j'ai fusionné le verrouillage de la vieille école avec le butin de la nouvelle école et j'ai créé un vocabulaire hip-hop unique qui convenait au groupe.

En revanche, les loups-garous vivent dans les bois et ont une ambiance terre à terre, de sorte que leurs mouvements ont été inspirés par beaucoup de jeux de jambes et de combos au sol. Les loups-garous me sentaient plus comme une famille qui célébrait leur individualité.

DS : Y a-t-il un groupe avec lequel vous avez aimé travailler en particulier?

JW: C'est vraiment difficile de choisir un favori car je me suis tellement amusé à faire toute la chorégraphie, mais les loups-garous n'existaient pas vraiment avant moi, alors j'ai ressenti un amour particulier pour leur style.

Jennifer Weber sur Instagram: «Le casting de @disneyzombies et moi lors de notre première hier soir. Sourires pendant des jours! Vous pouvez voir le film sur @disneychannel le 14 février! . . .… »

DS : Comment était-ce de travailler avec un casting aussi jeune?

JW: Le casting avait une énergie tellement positive et amusante. Tous les jours, tout le monde a apporté beaucoup d'amour au projet. Ils ont travaillé si dur qu'il était facile d'oublier à quel point tout le monde était jeune!

DS : Nous à Esprit de danse sont de grands fans de DES MORTS-VIVANTS star Milo Manheim - il était incroyable sur «Dancing with the Stars»! Comment était-ce de travailler avec lui?

JW: C'est formidable de travailler avec Milo. Il est une personne tellement positive et travaille très dur. Il sait aussi comment donner une belle apparence au mouvement. Comme il est tellement plus grand que moi, c'était toujours amusant de voir comment les pas se traduisent sur son corps - il peut tout faire si grand, ce qui est génial devant la caméra.

DS : Avez-vous des souvenirs préférés de votre travail sur le film?

JW: Donc, tellement! En particulier, j'ai vraiment adoré faire la grande scène de loup-garou dans la fosse aux loups. J'avais vu des photos de ce à quoi cela ressemblerait, mais rien ne m'a préparé à la génialité absolue de marcher sur ce plateau pour la première fois. C'était le premier très grand numéro que nous avons tourné, et voir tous les danseurs en costume, cheveux et maquillage briser absolument la chorégraphie dans cet environnement magnifique m'a époustouflé. J'avais l'impression de vivre dans un rêve.