Cecily Campbell, danseuse avec Trisha Brown Dance Company

En 2017, nous avons dansé Roof Piece de Trisha Brown sur le campus d'Abu Dhabi de l'Université de New York. La pièce a été initialement jouée en 1971 sur différents toits de SoHo, qui étaient tous très proches les uns des autres. Mais à Abu Dhabi, tout était plus dispersé, ce qui était très différent. La pièce est complètement im ...

Les scènes traditionnelles sont belles et toutes, mais dans le monde de la danse toujours imprévisible, il n'est pas rare que des danseurs se retrouvent à jouer dans des endroits assez inhabituels. Voici comment six professionnels le font fonctionner n'importe où, du mât d'un navire à une ruche géante.


Cecily Campbell dans 'Roof Piece' à Abu Dhabi (photo d'Anne Dechene, avec la permission de la Trisha Brown Dance Company)



'En 2017, nous avons dansé Trisha Brown's Pièce de toit sur le campus d'Abu Dhabi de l'Université de New York. La pièce a été initialement jouée en 1971 sur différents toits de SoHo, qui étaient tous très proches les uns des autres. Mais à Abu Dhabi, tout était plus dispersé, ce qui était très différent.

La pièce est complètement improvisée, un peu comme un jeu de téléphone, car nous essayons tous de copier les mouvements les uns des autres. Nous étions neuf ou dix sur les toits du campus. Ma place était sur la terrasse à l'extérieur de l'appartement d'un professeur. Pour accéder à la terrasse, j'ai dû frapper à sa porte et traverser sa chambre. Il était là avec ses deux petits enfants, qui restaient parfois près de la porte de la terrasse et dansaient un peu avec moi.

C'était une juxtaposition unique. Je me sentais loin des autres danseurs, mais d'une manière excitante et étrange. Et puis avoir cette expérience intime d'être chez quelqu'un - le contraste était si merveilleux.

Une version de cette histoire est parue dans le numéro de novembre 2018 de Esprit de danse avec le titre 'The Craziest Place I've Ever Dancing ».